.

.

.

Connaissez-vous ?
Spiritualité Franciscaine
Editos du jubilé

Facebook
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

Webmaster - Infos

gsa01.jpgLes grottes de Saint Antoine à Brive

Vers la fin d’octobre 1226, Saint Antoine de Padoue quitte Limoges et se rend à Brive. Son habit étrange le fait bien vite remarquer et les habitants, voyant sur sa poitrine la Croix du Missionnaire, reconnaissent lui un homme de Dieu. Il prêcha à ce peuple si désireux de l'entendre en la basilique de St Martin et rencontra un homme riche et religieux qui lui offrit spontanément toutes ses ressources pour la fondation d'un couvent de son ordre. On se mit immédiatement à l'œuvre et ce fut le premier de toutes les maisons religieuses qui devaient fleurir dans la ville de Brive. St Antoine s'occupe alors du monastère naissant, il forme les frères qu'il a fait venir avant de repartir en Italie. Le couvent se trouvait alors en plein cœur du centre-ville de Brive (où se situe actuellement la Poste Centrale). Contemplatif dans l'âme, Antoine se retirait fréquemment dans des grottes à l'extérieur de Brive, où il eut notamment l'apparition de Notre Dame de Bonsecours.
Peu après sa mort, ces grottes devinrent un lieu de pèlerinage et un petit ermitage y fut construit. Au siècle dernier, l'ermitage fut remplacé par une chapelle et un couvent devenu depuis Maison d’accueil.

Le miracle de Saint Antoine de Padoue

Selon des sources datant du XIIIe siècle : ‘Un jour, à Brive dans le Couvent que Saint Antoine avait lui-même fondé, et où il avait découvert les grottes pour s’y retirer et y prier, le cuisinier du Couvent s’aperçoit qu’il n’y avait rien pour préparer le repas des frères. Drame au Couvent : ni carottes, ni poireaux, ni oignons. Antoine s’exclame : ‘Dans le Paradis, Saint François doit se réjouir grandement de notre pauvreté.’
Le frère Gardien dit alors tout contrit : ‘ ne blessons pas non plus la sainte charité ; le plus jeune frère, a bon appétit et il faut qu’il mange !’ Antoine demande alors à une dame, amie du Couvent, de lui faire envoyer quelques poireaux et légumes pour y faire une bonne soupe. La dame prie à son tour, et demande à sa servante de descendre en son jardin y cueillir ces fameux légumes, dont des très bons oignons ! Il pleut à torrent mais la servante revient de la ville de Brive au Couvent des grottes entièrement sèche, ainsi que les légumes qu’elle portait pour les frères…’
Tous les ans, les Brivistes commémorent ce miracle et montent à la colline des grottes pour y redire leur confiance en Saint Antoine, ce saint qui bénit la ville de Brive.
La signification de ce miracle pour aujourd’hui
Antoine entend les doléances de ses frères. Ils n’auront rien à manger ce jour-là. Il ne les juge pas, il accueille dans la paix ce qu’ils sont et où ils sont. Puis il prie pour eux, et demande à Dieu de prendre soin de leur quotidien.
Puis il sollicite une servante afin qu’elle réponde aux besoins des frères et celle-ci accepte, malgré les intempéries, de les aider dans cette épreuve, ‘ils ne vont pas diner ! quel drame !’ Plus prosaïquement, elle a le désir de les aider, y compris matériellement dans leur tâche, là où ils en sont, dans leur manque, dans leur crainte.
Antoine intercède pour que rien ne lui arrive et dans une totale confiance, au cœur de cet orage fou et dans son déluge de pluie et d’éclairs, s’en remet totalement à Dieu. Et cette servante se trouve prise dans les mains affectueuses du Christ et la conduit sans encombre vers les frères et vers Antoine, aux grottes où les frères franciscains se trouvent encore aujourd’hui.
Antoine a tout autant soucis des laïcs qu’il en a pour ses propres frères. A travers ce récit, c’est bien toute la pédagogie de Saint François qui se révèle et que souhaite plus que tout vivre les frères en ce sanctuaire : prier pour les gens là où ils en sont, leur permettre en ce lieu de vie et de retrait, de se ressourcer et de partager le quotidien, puis de solliciter de l’aide pour les besoins courants.
Plus d’une centaine de bénévoles sont investis sur le sanctuaire des grottes de Saint-Antoine pour le faire vivre, et permettre aux frères de vivre leur vie religieuse franciscaine, dans la prière et le retrait, dans la proximité et dans la joie, dans la simplicité de notre forme de vie et dans le partage.

Fr David, ofm, gardien des grottes de Saint-Antoine


Date de création : 01/08/2017 @ 10:15
Catégorie : - Lieux franciscains
Page lue 335 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Brive - Grottes de Saint-Antoine